La laine fraîche

Vous vous souvenez de mes hautes résolutions 2015 ? J’avais décidé de faire plus de couture, de peinture, de linogravure (tout ça rime, c’est merveilleux) mais aussi de tricot (là, tout de suite, ça rime moins)… Sauf que la machine a été plus lente à se mettre en place que pour les activités en « ure »et hormis un petit bonnet pour Grande Soeur, je n’ai pas fait grand chose en 2015.

IMG_6039

C’est avec l’arrivée du froid (qui est bien reparti depuis…), en Novembre, que je me suis décidée à reprendre mes aiguilles et à me lancer dans divers ouvrages, plus « compliqués » que les cols que j’avais réalisés pour toute la famille il y a déjà quelques années.

IMG_5945

C’est ma grand-mère qui m’a appris à tricoter et j’ai hérité de toutes ses aiguilles, mais pas de son savoir-faire puisque je suis restée bloquée au point mousse, sans jamais rien faire de bien abouti.

IMG_5948

C’est une copine qui s’est mise au tricot il y a quelques temps et qui réalisait des pulls et autres gilets, qui m’a convaincue de tenter un plus gros projet.

Avant de me lancer dans des diminutions, augmentations et autres joyeusetés, je me suis dit qu’une écharpe, avec une maille un peu plus élaborée, pourrait être une bonne entrée en matière. Mais comme j’aime bien me compliquer la vie jusqu’au bout, j’ai choisi de rehausser la laine bleu-vert par un fil jaune, en mohair et de tenter le point Farrow Rib Stich, qui se tricote sur 2 rangs. Oui, parce que sinon, c’est pas drôle.

IMG_2373

Il se trouve que c’est allé très vite car avec des aiguilles de 10, j’ai pu terminer en 4 soirées. Finalement, j’ai préféré faire un double col plutôt qu’une écharpe  : l’effet bien volumineux tout en restant léger que je recherchais rendait mieux dans la version col que la version écharpe, que je n’aurais pas pu nouer.

IMG_2359

Je trouve qu’il rehausse bien le jaune de mon manteau et surtout, il est d’une chaleur incomparable !

Comme il me restait de la laine, j’ai pu faire un col pour Grande Soeur ainsi qu’un bonnet pour moi (et pour lequel j’ai bien galèré pour les diminutions : je pense avoir dû défaire 3 fois mon travail avant d’arriver à un résultat potable).

IMG_6036

Je trouve le tricot assez gratifiant car on voit l’avancée en temps réel, surtout avec de grosses aiguilles, et le fait même de tricoter est apaisant (sauf bien sûr quand on se rend compte de ses erreurs et qu’on doit tout recommencer ahem…).

Je finis difficilement actuellement mon premier pull, je vous en reparle dès que je vois le bout !

8 réflexions sur “La laine fraîche

  1. Quel courage !
    J’avoue que je déteste le tricot, la plus grosse raison étant que je ne supporte pas le contact de la laine ! (là rien que de voir ton écharpe j’ai envie de me gratter !!!). Et que souvent je n’aime pas le résultat des choses tricotées (je pense que le fait que je ne supporte le contact doit un peu biaiser mon jugement😉 ).

    Sinon j’aime beaucoup la couleurs que ça rend sur la photo sur toi (un peu plus bleu vert que bleu, je ne sais pas qu’elle est la couleur réelle ?).

    J'aime

    • Mais tu peux tricoter du coton😉
      Moi au contraire, j’adore le rendu justement de la laine tricotée « maison », je me suis rendue compte que je suis attirée par la maille qui a ce rendu dans les pièces manufacturées, ce qui m’a poussée à m’y mettre. La couleur est en fait un bleu canard mais l’association avec la laine mohair jaune donne une tonalité verte au final.

      J'aime

  2. J’adore tes titres :-)Et puis franchement, quel talent ! Je suis envieuse, j’ai moi même essayé le tricot pendant ma grossesse, mais même ma mère (qui est pourtant ma plus grande fan) s’est marré en voyant le pauvre résultat !Je me résigne à ne pas être une « manuelle »… disons que je suis plutot une intellectuelle, hein (ben oui, car si je ne suis ni manuelle, ni intellectuelle….. c’est la déprime !)Gros bisous !!!

    J'aime

    • Dans les activités manuelles, au-delà du résultat, c’est l’apaisement qu’elles apportent qui me plaît : cela me permet de déconnecter le cerveau (qui chauffe trop en tant qu’intellectuelle, tu vois ce que je veux dire ;-)). Bises !

      J'aime

  3. Faut que tu me donnes un cours! ma tante m’avait apprise petite, enfin plus jeune (bon ok). Ce n’était pas tjrs génial comme rendu, mais j’aimais bien tricoter. Cela détend (avant l’énervement!!). Je rêverais de m’y remettre mais alors quel vide! J’ai tout oublié! snif

    J'aime

    • C’est tout à fait ça : ça détend jusqu’à que ce tu rates une maille😉 Cela devrait te revenir assez vite, c’est comme le vélo ! Par contre, il faut s’armer de patience, c’est l’essentiel !

      J'aime

  4. Pingback: Chaud devant | Thé vert, haricots rouges

  5. Pingback: A pa(tte d’eph)s de velours | Thé vert, haricots rouges

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s