Le Bon Coin : le bon plan ?

J’ai l’habitude, après chaque vide-dressing que j’organise, de consacrer la somme ainsi obtenue à un « gros » achat symbolique, pour marquer le coup.

Une année, cela a été un beau manteau et des bottes cavalières.

Une autre, j’ai emmené toute ma petite famille voir Mickey.

Et j’ai même pu me payer mes billets d’avions pour New-York il y a 6 ans !

Suite au dernier vide-dressing, je m’étais dit que j’allais m’offrir, avec le pactole récolté, de belles pièces pour ma garde-robe, des indispensable intemporels.

img_5873

J’ai commencé avec ce sac Lancel acheté lors d’une vente caritative que je vous montrais ici.

J’avais également envie, après m’être allégée de plusieurs paires de chaussures, de m’offrir une paire iconique. Dans cet article, je vous parlais de ma volonté de désormais choisir mes chaussures de façon beaucoup plus stricte, en évitant de me disperser et donc de multiplier les paires. J’ai noté qu’il me manquait une belle paire de chaussures à talon, suffisamment chics pour « faire » une tenue mais relativement confortables pour que je puisse les porter tout au long d’une journée de travail.

IMG_3037

Mon choix s’est arrêté sur des salomés Repetto, le modèle Baya avec son talon de 7 cm me faisant les yeux doux depuis un moment, dans un coloris noir, classique mais indémodable. Comme il n’y avait pas d’urgence, j’ai attendu les soldes d’hiver, à l’affût d’une réduction. Mais les modèles (très peu) soldés-étaient vraiment trop « originaux » et celui que je voulais n’était bien sûr pas concerné par les réductions puisqu’il s’agit d’un modèle reconduit depuis plusieurs saisons. Même si dans l’absolu j’avais le budget, je ne me suis pas résolue à les acheter plein pot (255 € quand même ! Alors bien sûr, on paie la marque, la fabrication française et le confort mais bon, il n’empêche que ce n’est pas le prix que j’ai l’habitude de mettre dans des chaussures mais plutôt dans des vacances…).

Je suis donc allée fureter sur le Bon Coin, voir s’il n’y avait pas une jolie paire d’occasion. Comme à mon habitude, j’ai cantonné mes recherches sur le Rhône et les départements limitrophes mais les paires que j’avais trouvées avaient déjà bien vécu et n’étaient pas dans le coloris que je souhaitais. Après quelques semaines, j’ai élargi mes recherches à toute la France, et j’ai fini par trouver LA paire parfaite : quasiment neuves à un prix hyper compétitif (90 €), dans le bon coloris, dans la pointure qu’il me fallait… Mais à Toulouse. 

IMG_3035

Après beaucoup d’hésitation, j’ai sauté le pas de l’achat à distance sur le Bon Coin, chose que je n’avais jamais tentée jusqu’à présent en tant qu’acheteuse (alors que j’ai déjà vendu pas mal de chaussures par ce biais), surtout pour une somme aussi importante (parce que 90 €, c’est certainement plus avantageux que 255 € mais cela reste un coût quand même, surtout sans avoir la garantie d’avoir le produit à la fin !).

IMG_3038

Et je n’ai pas regretté : je les ai reçues il y a quelques jours et j’en suis ravie. Ne sont-elles pas magnifiques ? Allez promis, je vous les montre portées très bientôt !

Sur ma lancée, j’ai également acheté sur le Bon Coin, la même paire de Tropéziennes que j’ai bien usée depuis 2 étés et dont je ne me lasse pas !

IMG_3040

Le modèle est reconduit depuis 2 ans et s’affiche à 65 € neuf, contre 35 € d’occasion : pour le coup, je n’ai pas hésité bien longtemps et j’ai bien fait car leur état est nickel !

IMG_3041

C’est la première fois que je rachète une paire à l’identique mais une fois qu’on a trouvé la paire qui va bien, pourquoi chercher un autre modèle ? Et cela facilite grandement l’achat par correspondance car on n’a pas le risque de se tromper😉

Mes conseils pour un achat de chaussures d’occasion à distance :

  • Avoir impérativement essayé le modèle en boutique pour déterminer la bonne pointure et se faire une idée de son confort : pour mes sandales, pas de problème vu que j’avais les mêmes et pour les salomés, je les ai essayées plusieurs fois au corner Repetto des Galeries Lafayette
  • S’assurer que le modèle de l’annonce correspond bien à celui qu’on recherche : j’ai demandé à comparer les références/nom des chaussures car elles avaient encore leur boîte d’origine
  • Demander des photos supplémentaires pour vérifier l’état d’usure des semelles, du talon, la présence d’éventuels défauts : pour ma part, je voulais vraiment des chaussures en excellent état car l’objectif était de payer moins cher des modèles qui sont encore vendus en boutique.
  • Questionner la personne sur les raisons pour lesquelles elle vend : pour les sandales, elles ont été portées une fois mais la personne avait le pied trop fin et pour les salomés, elles ont été portées 2 fois sur piste de danse mais pas assez hautes pour pratiquer le tango (sic).
  • Profiter des échanges pour lever vos doutes quant au sérieux de la personne : des réponses claires, une certaine réactivité, la correspondance entre le nom donné pour le chèque et celui du mail… Et ne perdez pas de vue qu’elle aussi prend un risque avec votre paiement par chèque. Pour ma part, j’avoue que j’étais un peu inquiète pour les salomés mais la vendeuse m’a spontanément tenue informée de la bonne réception du chèque, de la date de remise du colis et transmis  la preuve de son envoi par Mondial Relay. Autant de preuves qui m’ont rassurée, bien que je dois reconnaître que je ne l’ai été pleinement qu’à la réception du colis😉 !

Voilà pour ma petite expérience personnelle : j’espère que cela vous éclairera. Et vous, le Bon Coin à distance, vous avez déjà essayé, vous avez été déçue ?

11 réflexions sur “Le Bon Coin : le bon plan ?

  1. Je ne suis normalement pas fan des Repetto mais elles sont très jolies ces salomés !

    Le bon coin, j’ai déjà acheté un collier à distance (un modèle vendu par Comptoir des Cotonniers de la marque Lila Conti), pour le coup, le collier était un peu plus abîmé que je ne pensais mais il était complet, tout à fait portable et je le porte encore (j’ai du l’acheter d’occasion y’a au moins 3 ans) donc j’étais bien contente (je pensais ne jamais le retrouver, c’est tout à fait par hasard que j’avais fait la recherche ce jour là !).

    Et c’est tout, pour l’instant, j’ai du faire tout de suite 2 ventes sur le bon coin (un lit et un déguisement :p ) mais j’ai privilégié le sur place (d’ailleurs j’ai une clarisonic à vendre, faudrait que je me décide à faire l’annonce mais j’avoue que c’est un peu pénible à gérer surtout quand tu as une annonce qui « marche » bien).

    Et pas direct par le bon coin mais par annonce aussi, j’ai trouvé un rehausseur à pédales pour piano (oui oui c’est varié :p), un bon contact par téléphone nous a décidé à aller le chercher (jusqu’à Villars-les-Dombes, on était motivé !).

    Je note tes bons conseils pour les chaussures, même si je suis pas très achat d’occaz pour les chaussures ^_^ (ah si je me souviens de mini converses pour ma fille aînée quand elle avait genre 1 an ou deux achetées sur price minister, elles étaient en super bon état mais j’avoue que je le retenterai pas maintenant pour des chaussures d’enfant !).

    J'aime

    • Les chaussures d’occasion, je peux comprendre que cela peut rebuter mais je ne crains pas, surtout quand il s’agit de chaussures fermées, en tout cas qu’on ne peut pas porter sans chaussettes. J’ai surtout des bottines, des bottes achetées d’occasion. Les Tropéziennes, c’est les premières sandales d’occasion que j’achète mais il faut dire qu’elles sont quasi-neuves donc ça ne compte pas😉 Pour les Soeurs, j’achète les boots de neige et les chaussures de ski d’occasion, ça ne me pose aucun problème ! Merci pour ton partage d’expérience en tout cas.

      J'aime

  2. Mais dis-donc, tu sais que tu viens de me donner une idée !!! J’ai une paire de Repetto T38 toutes neuves (les même que les tiennes mais noires et blanches) depuis au moins 3 ans que j’ai mises… environ 2 heures…… ! Elles sont absolument canons, mais elles me serrent trop (c’est ce qui arrive quand on a les pieds « palmés ! ») : je vais déposer l’annonce dans le Bon Coin ! Great !!!!!!

    J'aime

    • Mais carrément ! Et tu peux fixer un prix plus élevé que 90 € : j’en ai vu à 120 € beaucoup plus abîmées que les miennes, alors si tu ne les as portées que 2 heures, la semelle ne doit pas être abîmée du tout : tu peux largement les vendre plus cher ! Promis, je ne prendrais pas de commission pour t’avoir donné l’idée😉

      J'aime

  3. Oh yessssss ! Que ferais-je sans toi Maï-Thy !!!!!!!!!!!!
    Je te partagerai avec toi -non pas les gains, parce que faudrait quand même pas déconner- mais les infos sur la vente !!!!! Bisous !

    J'aime

  4. Pingback: Un dernier vert ? | Thé vert, haricots rouges

  5. Pingback: A la hauteur | Thé vert, haricots rouges

  6. Pingback: A la hauteur - SPECIAL MODESPECIAL MODE

  7. Pingback: Voilà l’été | Thé vert, haricots rouges

  8. Pingback: La saison des mariages | Thé vert, haricots rouges

  9. Pingback: Léger comme une valise | Thé vert, haricots rouges

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s