Doudous et compagnie

Avec deux de mes amies qui attendaient des bébés ces derniers mois, j’ai eu envie de confectionner moi-même des cadeaux de naissance, en recyclant du tissu ou de la laine que j’avais déjà en stock.

Pour le petit garçon, j’ai voulu tenter le doudou en laine, avec une pelote qui me restait de la réalisation de mon pull tout doux que je vous montrais ici. En consultant plusieurs manuels dédiés aux doudous en tricot et crochet, j’ai opté pour ce modèle plutôt simple et rapide à tricoter. Comme je souhaitais utiliser une laine en stock, j’ai choisi un modèle préconisant une laine assez proche en terme de grosseur.

Cela m’a pris 2 soirées pour réaliser toutes les pièces. En effet, les morceaux sont vraiment petits et l’ouvrage avance d’autant plus vite que les aiguilles sont grosses.

Il faut compter une soirée de plus pour le montage et le rembourrage.

Ce que j’ai aimé : la rapidité ainsi que la simplicité de réalisation tout comme le modèle assez épuré et mignon.

Ce que j’ai moins aimé : j’ai trouvé que la réalisation des yeux et de la truffe n’a pas été très facile.

Pour la petite fille, j’ai voulu changer en faisant de la couture. Là encore, j’ai épluché plusieurs ouvrages avant de choisir ce modèle très fun et qui semblait relativement simple. Là encore, j’ai pioché dans mes chutes de tissus et j’ai choisi un ancien pantalon en velours milleraies des Soeurs, du tissu fleuri qui me sert habituellement à rapiécer les jeans et une chute de housse de coussin.

Cela m’a pris 2 soirées en tout, montage et rembourrage compris car j’ai tout cousu à la main, mais je pense qu’à la machine, une seule soirée suffit largement.

J’ai fait le choix de ne pas suivre à la lettre les instructions : ainsi j’ai cousu tout le contour des yeux plutôt que de ne faire qu’un point central et brodé le museau plutôt que de rajouter un pompon, essentiellement pour des raisons de solidité.

Ce que j’ai aimé : le fait d’utiliser des chutes de tissus et de choisir celles qui matcheraient le mieux ensemble.

Ce que j’ai moins aimé : il faut monter les pattes et les oreilles rembourrées sur le corps avant de le coudre à l’envers. Cette épaisseur ne facilite pas la couture et il faut faire très attention à laisser suffisamment de marge pour qu’une fois le corps retourné à l’endroit, les raccords des pattes et des oreilles soient propres.

Les Soeurs sont totalement fans de ces doudous et m’en ont même réclamé, arguant du fait que je n’en avais même pas fait pour mes propres enfants (je suis vraiment une mère ingrate).

Publicités

Une réflexion sur “Doudous et compagnie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s