Sea, you again

Sentier du littoral entre La Badine et la Tour Fondue – Presqu’île de Giens 

Pour les vacances de Printemps, nous sommes partis, comme à notre habitude, dans le Sud, afin de profiter de ses magnifiques paysages avant la haute-saison. Nous commençons à bien connaitre le Var mais n’avions jamais résidé sur la Presqu’île de Giens.

Sentier du littoral entre La Badine et la Tour Fondue – Presqu’île de Giens

Notre résidence avait un accès direct à la plage et même si les températures relativement fraîches ne nous ont pas permis de tremper plus que nos orteils, nous avons apprécié de nous balader le long du sentier du littoral qui offre des paysages toujours aussi magnifiques.

Piscine Résidence La Pinède – Pierre & Vacances –

Nous avons quand même bien pu profiter de la piscine chauffée malgré deux journées pluvieuses et ventées sur l’ensemble du séjour.

Plage d’Argent – Île de Porquerolles –

Calanque du Brégançonnet – île de Porquerolles –

Et surtout, nous avons passé une magnifique journée sur l’île de Porquerolles, que nous connaissions mais que nous voulions faire découvrir aux Soeurs.

Plage d’Argent – île de Porquerolles –

Des navettes partent toutes les 30 minutes de la Tour Fondue et après à peine 15 minutes de traversée (4,5 km environ), vous débarquez au port du village.

 

Arrivés sur l’île vers 10 h 30, nous avons fait une excursion d’une douzaine de kilomètres, alternant jolis sentiers de petite randonnée et chemins de campagne, la plupart du temps en bordure de mer.

Cette île est une vraie merveille : l’eau y est d’une incroyable clarté et les paysages sont d’une beauté sauvage bien préservée.

Plage de la Courtade – île de Porquerolles –

Il est aussi possible de louer des vélos si vous souhaitez parcourir une plus grande distance mais nous avons préféré marcher, même si du coup nous avons dû renoncer à voir certains coins de l’île. A cette époque de l’année, la fréquentation est raisonnable et même s’il y a du monde à bord de la navette, une fois sur l’île, les touristes se dispersent rapidement.

Avant de remonter sur Lyon, nous avons fait notre traditionnelle halte à Marseille, pour une petite balade au MUCEM et dans le quartier du Panier.

Même si la météo n’était pas des plus clémentes, ce furent encore une fois des vacances bien reposantes et agréables !

 Route des Crètes – entre la Ciotat et Cassis –

Les filles, ça sautille #8

En cette fin d’année, et avant de basculer sur une année 2017 qu’on espère plus légère, voici les dernières perles des Soeurs…

img_4295

Cadeau fait maison par Grande Soeur pour Petite Soeur

Devant un match de demi-finale de l’Euro, Petite Soeur féministe :

– « Mais pourquoi à l’Euro, y a pas de filles ? »

♥♥♥

En haut d’une falaise, face à l’immensité de l’océan, Petite Soeur s’exclame :

– « C’est flippant et c’est beau en même temps »

♥♥♥

Alors que nous nous apprêtons à regarder Titanic pour la première fois avec elles, Petite Soeur anticipe :

– « C’est super triste Titanic »

Devant notre étonnement, elle résume :

– « Ben « Titanic » quoi : plouf, femmes et enfants sauvés, hommes restant sur le bateau : COUIC ! »

Finalement, pourquoi se taper plus de 3 heures de film ? 😉

♥♥♥

Petite Soeur affolée :

– « Maman, je saigne ! »

Maman zen :

– « Tu saignes de … ? »

Petite Soeur logique :

– « Ben de mon sang ! »

♥♥♥

Papa qui cherche à impressionner sa fille lors d’une marche arrière en voiture :

– « T’as vu ça, on avance en arrière ! »

Petite Soeur blasée :

– « Ouais, on recule quoi… »

♥♥♥

Vous savez que Petite Soeur aime beaucoup l’ordre, même quand il s’agit des anneaux magiques – le casse-tête – que son Papa vient de résoudre pour elle :

– « Mais défais pas Papa ! »

img_9718

 

Petite Soeur continue également à inventer ou confondre des mots, toujours avec une certaine logique :

– « J’ai un coeur d’artichou »

– « J’ai organisé une cache au trésor »

–  » Elle a une grossesse (pour grosseur) au bras »

♥♥♥

Au réveil, Petite Soeur confie qu’elle a fait un cauchemar :

– En fait, on habitait à la  campagne…

♥♥♥

A l’école, Petite Soeur apprend plein de choses…

Sur l’histoire de Lyon :

– « On est des habitants de Lugdoudoune »

Sur la reine d’Angleterre (mais pas sur les chiffres romains) :

– On a fait de l’anglais et j’ai colorié le château de la reine et dessiné Elisabeth 11 !

♥♥♥

Grande Soeur, futur médecin :

– « J’ai apporté ses devoirs à ma copine M. et je suis restée un peu pour lui tenir compagnie. Elle a la grippe mais comme moi je l’ai déjà eue il y a 3 ans, pas de risque qu’elle me contamine ! »

– « Euh… Prends une clémentine quand même. »

img_4058

Excellente fin d’année à vous et à l’année prochaine pour de nouvelles aventures !

The Stan Smith Gate

Pour ses 11 ans, Grande Soeur a eu droit à SA paire de Stan Smith, qu’elle a choisies en version rouge vinyle au lieu des classiques vertes. Autant vous dire qu’elle était enchantée de son cadeau !

img_66822b252812529

Elle les a même immortalisées avec le podomaton

de l’exposition « A vos pieds » du Musée des Confluences

Un soir de juin, alors que des pluies torrentielles étaient prévues pour le lendemain (un peu comme tous les jours du mois de juin en fait), je me suis dit qu’un petit coup d’imperméabilisant pourrait les protéger un peu, ces petites merveilles… Oui, je suis une fétichiste des chaussures, j’imperméabilise même les baskets qui n’en ont pas besoin !

J’attrape mon spray, je pulvérise sans réfléchir, avec en tête la satisfaction de la fille qui aime et protège ses affaires… Et réalise dans la seconde mon erreur : au lieu de ma bombe incolore habituelle, j’avais pris un imperméabilisant pour cuir noir… #fail

img_6679

Âmes sensibles s’abstenir…

Ma première réaction a été de sauter dans un avion pour le Nicaragua et de changer d’identité.

Tout de suite après, cela a été de passer un chiffon, de l’eau, du dissolvant, du cirage blanc et de pleurer devant ma bêtise (dans cet ordre-là ou tout en même temps, je ne sais plus) : le cuir blanc était imprégné de façon irrémédiable.

Honteuse, j’ai enfoui la basket au fond d’un placard et me suis empressée de racheter une autre paire à Grande Soeur, me maudissant pour mon manque de discernement et mon foutu perfectionnisme.

Ruiner une paire de baskets vieilles de 10 jours, ça fait mal au coeur et j’ai tout tenté pour les récupérer : sur une petite tache de la languette, j’ai passé du vinaigre, du bicarbonate de soude, du white-spirit, de l’essence de térébenthine, de l’alcool ménager… En vain.

Et puis mes recherches sur le net m’ont orientée vers une astuce pour enlever de la teinture sur du cuir : utiliser de la laque (oui, de la laque pour cheveux, vous avez bien lu), attendre qu’elle agisse et frotter. Puis recommencer jusqu’à ce que la tache disparaisse.

img_6843

J’ai dû renouveler l’opération une bonne vingtaine de fois, en espaçant de quelques jours entre les applications mais le résultat est là : les tâches n’ont pas disparu mais se sont bien atténuées !

Un petit coup de cirage blanc et … ta dam !

img_6846

Quand on a le nez collé dessus, un mouchetage gris clair est visible mais quand on compare avec le désastre du départ, on peut dire qu’elles reviennent de loin… et moi aussi !

img_6847

Devinette : qui va hériter d’une paire de Stan Smith alors qu’elle ne l’a pas méritée du tout parce qu’elle fait la même pointure que sa fille ? 😉

 

Les filles ça sautille#7

photo

Cadeau réalisé par Grande Soeur pour la fête des Mères

Les Soeurs grandissant, leurs perles se font de plus en plus rares et je me prends à espérer secrètement que ce temps dure encore un peu… Heureusement, Petite Soeur a encore des réactions très spontanées qui nous enchantent. Et il m’arrive de glaner chez leurs copains  de chouettes bons mots également.

Voici donc ma récolte de ces derniers mois, à déguster sans modération car l’enfance passe tellement vite…

♥♥♥

Grande Soeur nous raconte une altercation à la sortie de son collège (oui, ça craint le collège)

– « Et là, il le traite de sale BATA–, tu vois ce que je veux dire Maman ? »

– « Euh, oui, je vois bien ! »

Et Petite Soeur à l’affût de tous les mots interdits mais qui ne connaît pas encore celui-là :

– « C’est quoi comme gros mot ça : BATA… ? BATAPOUF ? »

Et devant notre hilarité :

– « Mais il a été puni pour sa grosmoté ? »

♥♥♥

Nous commentions un chef d’oeuvre en péril :

– « C’est joli mais ça s’affaisse ! »

Les Soeurs en mode Minions :

– « Sa fesse… hi hi hi »

♥♥♥

Alors que nous retrouvions un groupe de papas au club de basket, tout le monde se serre la main à qui mieux mieux. Petite Soeur s’indigne : 

– « Et moi, personne ne me serre la main à moi ? »

♥♥♥

Maman trop contente de faire découvrir un film qui a marqué sa jeunesse :

– « On va regarder les Goonies, un film que j’ai vu au cinéma quand j’étais adolescente. »

Les Soeurs, insolentesquiètes :

– « C’est en noir et blanc ? »

♥♥♥

Petite Soeur, fée du logis :

– « Ton bureau est tout désordé »

IMG_6277

Cupcake maison par Petite Soeur

♥♥♥

Petite Soeur, enjoignant à sa soeur avant de sortir :

– « Il faut se chaussurer »

♥♥♥

Grande Soeur annonce qu’elle est invitée à l’anniversaire d’une copine. Petite Soeur s’enquière : 

– « Elle a quel âge S. ? Ah bon ? 10 ans ? Elle est grande pour sa taille ! »

♥♥♥

Petite Soeur, qui s’entraîne à payer, s’extasie :

– « Une bouteille d’eau et un paquet de cookies : 0,70 € ! C’est pas cher dis-donc (c’est vrai, même moi je me suis fait la réflexion) : moi j’aime bien quand c’est pas cher ! »

♥♥♥

Grande Soeur quand j’enfile ma combinaison pantalon marron :

– « Tu t’habilles en ours ? »

♥♥♥

Nous regardons l’interview d’une jeune athlète qui en parlant de ses entraînements annonce :

-« Je pourrais en faire toute la journée ! »

Et Petite Soeur de sur-enchérir :

– « C’est comme moi avec les fraises, je pourrais en manger toute la journée ! »

♥♥♥

IMG_6279

La grande soeur d’une copine de Grande Soeur (ça va, vous me suivez ?) est en terminale. Petite Soeur énonce, sentencieuse :

– « Elle doit passer son baccaloréal ! »

♥♥♥

Suite à un changement de voisine de classe, Petite Soeur se plaint :

– « Elle arrête pas de me bavarder ! »

Devant nos gros yeux, elle se reprend :

– « Euh, je veux dire : de bavarder à moi »

♥♥♥

La meilleure copine de Petite Soeur nous confie :

– « Moi j’arrive pas à dire « zozolin » euh « zozol » enfin « zozo » … Rhoo ben j’y arrive pas quoi ! » (pour ceux que ça intéresse, c’est « Jeux Olympiques » qu’elle n’arrive pas à dire)

♥♥♥

Lors des grèves de cantine, nous nous relayons avec une autre maman pour faire déjeuner nos enfants sur le temps de midi. Alors que je demande à son fils de 4 ans de deviner ce qu’on va manger, il me répond : 

– « Des pâtes ! »

– « Mais t’es trop fort toi ! »

Et lui de rétorquer, d’un air blasé :

– « C’est facile, on mange tout le temps des pâtes chez toi. »

(c’est plus facile pour remporter l’adhésion de tous les gosses, même si j’essaie toujours de mettre des légumes dans la sauce)

IMG_3138

 

Les filles, ça sautille #6

 

IMG_5876

Un peu de sourires en cette fin d’année, ça vous dit ? Voici un petit florilège des perles des Soeurs, avec beaucoup de Petite Soeur dedans 😉

Petite Soeur est la princesse des mots tordus, vous le savez. Voici quelques exemples de notre quotidien avec une petite fille dont les mélanges et confusions diverses rendent comiques une grande partie de ses propos :

« Papa, ça (indiquant le pédiluve) : c’est un bébé luve »

« Papa, j’ai pas retrouvé ma carte bleue (pour ma carte de voeux) »

« Moi maintenant, j’ai un lit Mélusine »

« Margaux, c’est notre voisine de palmier ! »

♥♥♥

Petite Soeur n’est décidément pas du matin et argumente :

-« Attends, je réveille mes yeux et j’arrive »

♥♥♥

Petite Soeur, catégorique :

-« J’aime pas l’école ! »

Maman qui souhaite l’encourager

-« Mais tu te débrouilles très bien à l’école ma chérie »

Petite Soeur, blasée :

-« Tu dis ça parce que je suis ta fille ! »

♥♥♥

Petite Soeur, en vacances en Provence (pas habituée, je vous rappelle que nous, c’est plutôt la Bretagne) :

-« Mais c’est quoi ce bruit ,là ? »

-« Des cigales, il y en a beaucoup en Provence ! »

Petite Soeur, future dictatrice :

-« Papa, tu peux les tuer s’il te plaît, parce que là, c’est bruyant quand même ! »

♥♥♥

Petite Soeur s’initie aux nouvelles technologies (et à l’anglais) :

-« Je peux aller sur Gougueule stitvu ? »

Maman bilingue 😉 :

-« On dit Google Streetview »

-« Gougueuleuh stricte vue »

Maman sadique :

-« Si tu arrives à le prononcer correctement, tu auras le droit d’y aller »

Petite Soeur motivée (comme quoi ça marche le chantage) :

-« Gougueuleuh Strite viouweuh ! »

♥♥♥

Petite Soeur à Grande Soeur déguisée en princesse chinoise :

-« T’as qu’à prendre ton parapluie, ça fera comme une hirondelle »

♥♥♥

Petite Soeur qui dresse un comparatif des avantages à être une femme par rapport à un homme :

-« Quand les bateaux ils coulaient ben elles étaient sauvées en premier avec les enfants »

– « En plus, les femmes, elles ont de la chance, elles peuvent reproduire des enfants ».

♥♥♥

Petite Soeur, très pragmatique :

-« Les cadeaux que j’ai à mon anniversaire, c’est bien, mais les cadeaux de Noël, c’est mieux parce que c’est gratuit vu que c’est le Père Noël qui les achète »

♥♥♥

Petite Soeur et l’instruction civique et morale :

-« Grande Soeur, elle a inventé une Mercedes pour l’école, elle est trop drôle : allonz-enfants de la garderie, le jour des devoirs est arrivé ! »

-« ça s’appelle une Marseillaise, pas une Mercedes »

-« Oui ben c’est trop bien quand même »

♥♥♥

Nous avons fait découvrir aux Soeurs la trilogie Star Wars (les épisodes IV, V et VI, je précise) et Petite Soeur commente la scène mythique où Luke découvre la vérité sur Dark Vador :

-« Et tu sais Maman quand Dark Vador, il lui dit qu’il est son père mais que Luke s’en va quand même et ben moi, je serai restée avec mon père ! »

Et de conclure avec un haussement d’épaules :

-« Ben oui, c’est ça les filles, ça aime leur papa »

Et parce que l’univers des princesses n’est pas si loin, Petite Soeur se bat avec un « sceptre laser » 😉

♥♥♥

Petite Soeur, poétique aussi :

-« Les élèves, ils la poétisaient au tableau la récitation »

♥♥♥

Grande Soeur, qui explique le jeu à Petite Soeur :

-« On dirait qu’on serait des triplés. »

-« Des quoi ?  »

Grande Soeur, généticienne :

-« Ben 3 jumeaux en gros. »

♥♥♥

Petite Soeur, dont on vient de se moquer gentiment  et qui répond, très digne :

-« Je vais vous faire une proposition : JMC. Je Me Casse »

♥♥♥

Sur ces bons mots, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de douces fêtes de fin d’année : profitez bien de vos proches et prenez soin de vous !

photo

Les filles, ça sautille #5

C’est la fin de l’année scolaire, les cartables se font plus légers et les Sœurs sautillent un peu plus haut sur le chemin de l’école : leur cœur balance entre la  joie des grandes vacances et la nostalgie de l’année écoulée.

Pour nous, c’est une étape également : Grande Sœur a fêté ses 10 ans ce mois-ci (p#@*$% 10 ans !) quitte l’école pour le collège et c’est un peu d’innocence qui s’envole… Elle s’exprime de ce fait très bien et ne nous offre plus autant de perles qu’avant.

Mais heureusement que sa sœur n’est pas en reste pour continuer à nous faire sourire !

Petite Sœur, en considérant ses nouvelles chaussures de ski :

– J’aime bien quand ça sent pas l’haleine des pieds

♥♥♥

Petite Sœur,  extrémiste en début d’année :

– Moi, ma révolution pour 2015, c’est de …

♥♥♥

Elle assène à Grande Sœur, dans une discussion où elles ne sont pas d’accord :

– On a tous le droit d’avoir son pognon (au lieu d’opinion)

♥♥♥

Les lectures de Petite Sœur sont un joyeux mélange entre « Bernard et Blanquette » et « L’ours Badminton ».

♥♥♥

Elle parle de ses points de futur (au lieu de suture) et enveloppe ses sandwiches dans du papier d’hélium…

♥♥♥

Grande Sœur réagissant à une adresse mail que m’indique une copine :

– c’est quoi « yaourt.com » (pour Yahoo.com) ?

♥♥♥

En revenant de son premier entraînement de basket, Grande Sœur m’annonce :

– J’ai des combatures

♥♥♥

Petite Sœur, très logique :

– On va faire du rouleur (pour rollers) ?

♥♥♥

Du haut de ses 7 ans, Petite Sœur partage ses belles théories sur la vie :

– Les ados, ils font des bêtises : il faut les surveiller beaucoup parce qu’ils peuvent faire des crises d’adolescence

– Elle n’a pas d’amoureux mais c’est bien aussi d’être célibataire !

♥♥♥

 Petite Sœur, mauvaise gagnante :

– Maman, tu joues avec moi à Qui Est-ce ? Parce que quand je joue avec Doudou, c’est toujours moi qui gagne !

Haute résolution

Dans les bonnes résolutions prises en ce début d’année 2015, j’ai décidé d’arrêter de procrastiner et de me lancer dans un certain nombre de projets restés à l’état de gestation depuis des mois, voire (j’ai honte) des années. Donc cette année sur le blog, il y aura, outre des looks et des bons plans, encore plus de :

couture : j’ai des coupons de tissus et de vieux habits qui attendent patiemment d’être découpés, assemblés, transformés…

linogravure : l’Homme m’a offert cet été des cours chez Affichage Libre et je n’ai pas encore pris le temps d’en profiter…

tricot : une amie m’a ramené d’Islande une belle laine grise qui serait parfaite pour un bonnet. Je n’ai pas utilisé mes aiguilles depuis plusieurs années et si je veux en profiter avant la fin de l’hiver, il faut que je m’active un peu.

peinture : même si cette année je n’ai pas repris de cours, je continue avec une copine à peindre une fois par semaine. J’ai tenté la technique du carnet de voyages et je poursuis dans le dessin « de mode ».

et bien sûr de la customisation, encore et toujours !

Alors on commence tout de suite (ça rigole pas : on a dit « résolution »), par de la couture ! J’ai profité des vacances pour ressortir la machine à coudre et utiliser une belle toile enduite achetée chez Mondial Tissus cet été.

Rehaussée d’un biais rose vif, je la destinais à un bavoir recto-verso pour une petite fille. Je suis partie d’un bavoir de Petite Sœur et l’ai apposé sur le tissu, que j’ai ensuite découpé, tout simplement.

Emballée par le résultat, j’ai décliné cette jolie association sur un cabas, copié sur celui de Papa Pique et Maman Coud. J’avoue avoir un peu galéré pour le fond, que j’ai voulu faire d’un seul tenant.

Comme je n’ai aucune base en couture, j’ai tâtonné et ne suis pas mécontente du résultat.

Les anses sont peut-être un peu fines une fois cousues mais comme sac d’appoint, c’est parfait.

D’autant plus que plié, il ne tient quasiment pas de place dans mon sac à main !

Petite Sœur me voyant plongée dans cet atelier couture m’a réclamé un sac en bandoulière et comme j’avais justement un peu de chute, je me suis lancée, cette fois-ci sans aucun modèle.

J’ai fait quelque chose de très basique : un rectangle de tissu replié, les finitions avec le biais, et avec un petit bouton pression pour faire tenir le rabat.

Alors une vraie couturière aurait certainement des choses à redire mais j’avoue que pour un premier essai, je suis assez fière de moi !

Biais rose 2 € le mètre

Toile enduite 9 € le mètre

Alors, racontez un peu : c’est quoi vos bonnes résolutions à vous ?

Les filles, ça sautille #4

Parce que le temps passe vraiment trop vite et que 2014 touche déjà à sa fin, il est grand temps de vous offrir le meilleur des perles des Sœurs 2014. C’est désormais une tradition de compiler leurs émerveillements et autres questionnements, et c’est toujours avec une grande tendresse que je les partage avec vous :

Petite Sœur, polyglotte, lors de nos vacances en Espagne :

– Je ne comprends rien à ce qu’ils disent : ça m’embrouille la tête !

♥♥♥

Nous nous rendons au vernissage de Biscotte et Petite Sœur de s’enquérir :

– Et elle pourra m’en mettre à moi, du vernis, Biscotte ?

♥♥♥

Papa, qui tempère les propos de Grande Sœur, remontée contre Petite Sœur :

– il ne faut pas lui faire la morale

Petite Sœur, interloquée :

– La morale, c’est quoi ? Ah oui, c’est lalalalalala : quand on chante à plusieurs !

♥♥♥

Petite Sœur aka Monica Geller à Grande Sœur qui s’ennuie

– allez viens, on n’a qu’à s’amuser à ranger les DVD !

Grande Sœur :

– Euh, non merci !

♥♥♥

Grande Sœur qui souhaite départager charitablement :

– On n’a qu’à voter à l’humanité !

♥♥♥

Petite Sœur, émerveillée aux Lumières :

– C’est splendiôse !

♥♥♥

Petite Sœur s’apprêtant à manger sa crevette :

– Laisse maman, je vais écortiller moi-même ma crevette

♥♥♥

Petite Sœur, super ego à la rescousse :

– Papa, je vais te vanter (au lieu de venger) !

♥♥♥

Maman à Grande Sœur, évoquant les missions d’une gouvernante :

– Elle s’occupe de l’intendance… Tu sais ce que ça signifie, l’intendance ?

– Ah oui, c’est quand t’es pas à la mode parce que t’es pas « tendance » !

♥♥♥

Petite Sœur expliquant à Grande Sœur un jeu semblable à celui des 7 erreurs :

– Il faut trouver la Monalie ! (au lieu de l’anomalie et pour info, une petite copine de l’école s’appelle Monalie…)

♥♥♥

Petite Soeur, logique et observatrice :

– Mon amoureux, il porte la casquette avec la visière derrière. C’est bizarre parce que la nuque, c’est moins frileuse du chaud que le front !

♥♥♥

Petite Soeur, bravant les éléments face à l’océan cet été :

– Viens te battre, la vague, si t’es un homme !

♥♥♥

Petite Soeur, qui réalise que la vague est vraiment un homme 😉 et qu’elle ne fera pas le poids :

– Vite, il faut se déprocher !

Ben oui, le contraire de s’approcher quoi 😉

♥♥♥

En parlant de contraire, Grande Soeur et Petite Soeur jouent aux charades :

– Mon premier est le contraire de dur

– Pas dur !

♥♥♥

Nous déclinons toute responsabilité quant au contexte de cette remarque, au demeurant fort pertinente, de Petite Soeur :

– Han, mais s’il fume des pétards, ça peut lui faire mal quand le pétard il explose !

♥♥♥

A sa Maman qui lui demande de vider les lieux, Petite Soeur très digne :

– C’est bon, je déballe le plancher !

♥♥♥

Petite Soeur, notre princesse de mots tordus : 

– Je sais pourquoi les coccinelles n’ont pas le même ombre de points !

– Il faut mettre le linge sale à la cheminée (pour machine à laver)

♥♥♥

Petite Soeur, qui n’a pas l’habitude des prénoms composés, s’interroge sur le prénom composé (à sa décharge, le 2ème prénom accolé est assez inhabituel) d’un petit garçon de sa classe :

– La maîtresse elle nous appelle par notre prénom mais pourquoi lui elle l’appelle par son prénom ET son nom de famille ?

Maman qui se creuse les méninges pour trouver un exemple dans son entourage qui soit parlant :

– Et bien ce n’est pas son prénom et son nom, ce sont deux prénoms qui n’en font qu’un seul comme, euh voyons voir … Comme : Marie-Caroline par exemple

Et Petite Soeur qui s’illumine :

– Ah oui, j’ai compris, c’est comme : Madame-Perrin ! (sa maîtresse)

♥♥♥

Grande Soeur à Petite Soeur, qui n’est pas du matin : 

– Ouh là là, tu es de mauvais poil ce matin !

– J’ai PAS de poil !

♥♥♥

Petite Soeur, grande observatrice de la nature :

– Les bébés tortues, ils se débrouillent tout seuls, comme des ados (Petite Soeur est persuadée qu’être ado, c’est la liberté). Et ils se dirigent tout de suite après leur naissance vers la mer, sans savoir pourquoi !

– Oui ma chérie, c’est l’instinct

– Non, c’est pas l’instinct, c’est le MYSTERE !

♥♥♥

Grande Soeur, qui même si elle a désormais bien grandi, continue parfois à nous régaler :

– Les girafes, c’est comme les chevaux, on les mesure au galop !

♥♥♥

Petite Soeur, qui, nous l’espérons, continuera encore longtemps à croire aux fées :

– Maman, si je crois aux fées, est-ce que je pourrais voler ?

🙂

♥♥♥

Et voilà, c’était le dernier billet de l’année 2014 !

Je vous souhaite un excellent réveillon de la St Sylvestre et vous dis à l’année prochaine !

Christmas time

J’adore profiter des congés de Noël pour passer du temps avec les Soeurs, à préparer ensemble les festivités.

Cette année, nous avons découvert les étoiles de Froebel, un pliage savant qui une fois maîtrisé (à raison de 2 tutos et quelques plantages), est très facile à reproduire.

Du coup, avec leurs petites mains, nous en avons réalisé une bonne trentaine ! La majorité va nous servir de marque-place pour le réveillon et de déco pour le chemin de table.

Nous avons également fait des tas de sablés supra bons (grâce à un ingrédient magique), dont je veux bien partager la recette ici car voilà, c’est Noël après tout 😉

Il s’agit d’une recette testée et approuvée depuis des années par les Soeurs : facile à réaliser, les enfants adorent les faire ET les dévorer !

Pour 25 sablés environ :

300 g de farine

1 cc de levure

1 cc de vanille

90 g de beurre

60 g de sucre

3 portions de Vache qui rit (le fameux ingrédient magique)

20 g de sucre semoule

Mélangez le beurre ramolli, le sucre et la vanille puis rajouter la farine et la levure.

Pétrissez jusqu’à l’obtention d’une pâte qui se tient bien (elle ne doit pas s’effriter ni coller)

Aplatissez à l’aide d’un rouleau à pâtisserie et réaliser des formes à l’aide d’emporte-pièces

Décorez une face des biscuits avec le sucre semoule

Enfournez 12 minutes à 180 degrés

Régalez-vous !

 

Voici donc venu le temps du partage, de la joie de faire plaisir et de plein d’autres douceurs en famille.

Je vous souhaite de passer de très bons moments et vous dit à très vite !

Give me the light #3

Dimanche soir, nous avons remis ça : il y avait encore tant de choses à voir et une soirée plus courte du fait que les Sœurs avaient école le lendemain. Heureusement les animations débutant plus tôt, nous avons pu faire tout ce que nous avions prévu et être de retour chez nous pour 20 h 30 !

Nous avons commencé par l’Opéra avec les facétieux Anooki, petits esquimaux familiers de la Fête des Lumières, qui avaient décidé de faire des misères à l’imposant bâtiment de Jean Nouvel. Les Soeurs ont ri aux éclats et j’avoue que nous aussi 😉

Comme il était encore tôt, nous n’avons pas rencontré de souci pour rejoindre la place des Terreaux et découvrir le très hétéroclite spectacle « Lyon, terre aux lumières », qui mêlait danseurs et chefs d’oeuvre du musée des Beaux-arts dans une scénographie luxuriante, où la frontière entre l’imaginaire et le réel disparaissait au profit d’un hommage foisonnant  à notre ville.

Les projections sur les façades de l’Hôtel de Ville et du palais St Pierre se répondaient ou se faisaient l’écho les unes aux autres, ce qui permettait de ne pas louper une miette du spectacle.

Nous avons ensuite rejoint la salle de bal(let) de la place Sathonay pour admirer des arbres – danseuses en tutus blancs, mis en valeur par des jeux de lumière qui se répercutaient sur les façades.

Au sol, un plancher de bois transformait la place en piste de danse et des musiques entraînantes nous invitaient à tourbillonner entre les arbres déguisés. Il y régnait une atmosphère poétique et bon enfant, les gens dansaient, riaient, applaudissaient : une vraie réussite !

Sur la place Sathonay, nous avons eu la chance de croiser le chemin des Dundu, géants de lumière articulés, majestueux et brillants de mille feux, alors que leur spectacle était prévu Quai St Antoine. Dans leur sillage des sourires émerveillés s’épanouissaient sur les visages des petits et des grands : leur passage nous a enchantés !

La gare St Paul et son Jackpot nous attendait de l’autre côté de la Saône : chacun pouvait tenter sa chance en essayant d’aligner 6 figures identiques pour transformer la façade de la gare. Plusieurs thèmes étaient proposés et les Soeurs ont tenu à tous les voir (à défaut de faire la queue pour jouer) tellement c’était ludique ! J’avoue que j’avais un faible pour le thème Space Invaders (comment ça, ça se voit ?).

Et la boule à facettes au-dessus de Fourvière, on en parle tellement c’était cooooool ????

Nous avons été déçus par l’animation au théâtre des Célestins, un vrai guet-apens au niveau des flux de personnes et un spectacle sans queue ni tête (ou alors nous n’avons rien compris…). Mais c’est le seul bémol de cette soirée de dimanche car pour le reste, nous n’avons pas pu départager nos animations préférées…

Quant à la soirée de Lundi, après avoir consciencieusement illuminé nos fenêtres, nous avons déambulé dans les rues pour admirer les lumignons avant de clore la soirée par le traditionnel feu d’artifice du 6ème arrondissement.

Même si nous avons dû faire des choix stratégiques (sorry la Croix-Rousse), les animations de cette Fête des Lumières 2014 étaient globalement d’un bon niveau, même si les lieux choisis manquaient d’originalité (hormis la place Antonin Poncet que je n’avais jamais connue illuminée de la sorte) et étaient quand même essentiellement en Presqu’île (je me souviens d’éditions où la rive gauche était beaucoup plus exploitée, pour notre plus grand bonheur !) …

 Vivement l’année prochaine !