Prendre un (pantalon) raccourci

Après le jeans cropped, voici une autre tendance à laquelle j’ai cédé : le pantalon large raccourci.

Alors c’est subtil car il ne s’agit pas d’une jupe culotte ni d’un pantalon 7/8 mais bien d’un pantalon « kick flare », c’est à dire un pantalon large plutôt taille haute, dont l’ourlet laisse apparaître la cheville voire une partie du mollet.

Pantalon raccourci Monoprix – collection actuellement soldée –

BO et collier Bala Boosté – collection A/H 2016 – 2017 soldée –

Blouson en cuir Kookaï vu ici et cardigan Comptoir des Cotonniers porté – anciennes collections soldées –

Teee-shirt Pablo Gérard Darel montré ici – cadeau de magazine –

Derbies Clarks vus – collection A/H 2016 – 2017 soldée –

Chèche Kookaï customisé  ici et ceinture Etam – anciennes collections –

Lunettes Pierre Eyewear – Contact Optique Brotteaux – 

Sac Pourchet vintage – seconde main –

Toute la subtilité de cette coupe, c’est qu’on ne doit pas penser qu’il s’agit d’un pantalon dont l’ourlet serait trop court, ni d’un pantalon de clown.

Même si pour ma part, je le trouve incroyablement agréable à porter, j’ai toujours un peu peur que les gens croient que « je vais aux fraises », autrement dit que mon ourlet est trop court, raté quoi 😉

Surtout quand il est porté avec des chaussures plates.

Du coup, je conseille d’arborer des chaussettes qui crient (façon de parler hein) : « c’est fait exprès, on est là pour être remarquées ».

Et d’opter pour un haut court et plutôt près du corps, pour élancer la silhouette qui est d’autant plus tassée si on mesure 1 m 60 voire moins 😉

La taille haute permet également de jouer sur les proportions buste / jambes, en plus d’être confortable.

Je suis particulièrement fan de sa couleur kaki,  très facile à marier ; et je pense qu’il va faire partie de mes basiques de cet été.

J’essaie de vous le remontrer très vite avec des talons !

Bonne (petite) semaine à vous 🙂

Publicités

Revoir ses classiques

img_0672

Je vous le disais dans un précédent article, durant ces soldes d’hiver, j’avais pour objectif de trouver un gilet long noir et une paire de derbies. Le gilet je vous l’ai montré ici et les derbies les voici : un modèle plutôt classique malgré ses bouts fleuris, mais d’un confort sans nom !

img_0670

Depuis quelques temps déjà, je suis très attentive au confort et à la facilité d’association des chaussures que j’achète. Sans tomber dans le classicisme, il faut bien reconnaître que les modèles les plus sobres sont les plus intemporels et que ces achats garantissent une certaine fréquence de port.

image3

C’est le cas pour la plupart de mes bottes et bottines, dont certains modèles ont plus de 10 ans comme mes Jonak camel. On n’est pas obligé pour autant de toujours choisir du noir ou des modèles classiques mais il est important de prendre le temps de définir ce dont on a vraiment besoin, pour quel type de circonstances ou de tenue.

image2

Cela ne veut pas dire que j’ai chassé l’originalité de mon shoesing mais je préfère désormais profiter des soldes pour acquérir un modèle « classique » plus cher et durable.

image5

Autre nouveauté de ce look, ce pull en cachemire Princesse Tam Tam, avec des fils métallisés rouges. Il me manquait un pull noir à manches longues, j’ai du coup attendu les dernières démarques pour l’acquérir, et j’en ai profité pour le prendre en cachemire. J’ai craqué pour ses emmanchures US contrastantes et son côté irisé, ça le rend moins classique pour le coup !

image4

Pour ce look un peu boyish, j’ai assemblé des classiques (avec la chemise blanche et le jeans brut) et les ai un peu revisités dans la façon de les porter : faire sortir les pans de la chemise, roulotter le bas du jeans et associer les derbies à des mi-bas en résille. Cela casse un peu les codes et permet aux classiques de rester modernes 😉

img_0675

Excellente semaine à vous et bon courage si vous reprenez le chemin du boulot !

Pull Princesse Tam Tam et derbies Clarks – collection A/H 2017 soldée –

Manteau Lola et chemise Gap – anciennes collections –

Jeans Levi’s et sac Pourcher – seconde main –

Lunettes Anne et Valentin

Le résultat du concours !!!

Voilà, l’heure du résultat du concours a sonné et je vais enfin mettre fin à un suspense insoutenable.

Mais je tenais d’abord à vous remercier d’avoir été aussi nombreuses à participer à ce concours : les commentatrices assidues comme les fidèles lectrices de l’ombre qui ont fait leur coming out à cette occasion, ainsi que toutes les autres qui ont découvert mon blog à la lumière du concours.

Vous avez été 46 participantes à développer des trésors d’analyse, de déduction, de calculs savants pour trouver le bon nombre de bottes. Certaines ont épluché mes articles, d’autres s’en sont remises tout simplement au hasard, et Hortense a même élaboré une théorie tout à fait plausible et franchement drôle.

Il était possible, bien que difficile, de compter les paires de bottes apparaissant sur une photo de mon shoesing mais le nombre exact se trouvait dans l’article « t’as ton tag » de Novembre 2009 où je révélais avoir 10 paires de bottes, 2 paires de bottes de pluie et 2 paires de bottes mi-mollets. Auxquelles il s’agissait de rajouter les 2 dernières paires vintage acquises pour l’une en Février et pour l’autre au MMV pour trouver le nombre exact, soit 16 paires de bottes.

Et c’est là que je me suis félicitée d’avoir ajouté une question subsidiaire car le chiffre de 16 paires de bottes a été trouvé par 4 personnes.

Je dois reconnaître que vous me connaissez plutôt bien car effectivement, j’ai globalement beaucoup hésité entre les deux modèles Clarks (avec une légère préférence pour les Sedge Auburn que j’aurai définitivement prises en aubergine s’il y en avait encore eu dans ma taille) et le modèle Pico d’Atelier Voisin.

Ce qui m’a décidé outre la couleur et le confort des semelles compensées ?  Le prix : je n’aurais jamais acheté une paire d’été à ce prix là si je n’avais pas eu le bon d’achat. Alors que les Clarks, je peux tout à fait les acheter en plus, non ?

Bref, bravo donc à MK (je t’envoie le code de réduction par mail, il est valable 1 an) qui va être obligée de nous dire ce qu’elle va acheter sur Spartoo avec ce bon de 80 euros.

Désolée pour les autres mais j’espère avoir très bientôt un autre concours à vous proposer.

Sur ce, je vous souhaite un bon dimanche et pour celles (et ceux) qui auraient l’envie/le temps/l’occasion, sachez que la Maison des Rancy (3ème) fait son festival tout ce week-end, avec notamment l’exposition des œuvres des élèves des cours de peinture et de dessin (dont les miennes) !

Montpellier, avril 2010

Comment porter le jean pattes d’éléphant

 

Jeans pattes d'eph Sandro

Jeans pattes d'eph Sandro

Dans la bataille sans merci que se livre le slim et le pattes d’eph, j’ai choisi mon camp. N’ayant pas de longues jambes fines et élancées, d’une part et une tendre affection pour les 70’s d’autre part, ma préférence va clairement vers le second.

 

Brut, used ou bleach (grand retour cette saison mais attention aux cuisses épanouies, cela ne pardonne pas), l’essentiel est surtout qu’il soit bien large en bas et étroit en haut, si possible taille haute pour affiner la taille.

Mais comment porter ce must have du moment (il avait déjà commencé sa percée l’an dernier mais il persiste cette année encore) ?

Tout d’abord, pré-requis incontournable : les talons. Pour élancer la silhouette, pour donner du style à l’effet pattes d’eph et s’ils sont compensés, c’est encore mieux !

Ensuite, vous pouvez varier avec des hauts amples ou près du corps, selon votre humeur.

1ère version : Peace and love

Blouse, ceinture et chaussures La Redoute

Blouse, ceinture et chaussures La Redoute

 

 

Avec une blouse qui tranche, avec des détails girly (fleurs, liseré argenté, col travaillé …) que vous pouvez ceinturer bas sur les hanches si la blouse est un peu trop blousante. N’hésitez pas à rajouter foulard long et bracelets pour compléter le look.

2ème version : glam rock

Blouson et tee-shirt Kookaï, chaussures Camper

Blouson et tee-shirt Kookaï, chaussures Camper

 

 

Tee-shirt loose, blouson en cuir : tout ça près du corps. Cela agrandit la silhouette et donne un style très actuel

3ème version : cow-girl

Blouse Kookaï, gilet en cuir vintage, chaussures Clarks

Blouse Kookaï, gilet en cuir vintage, chaussures Clarks

Chemise à motifs géométriques (l’incontournable à carreaux doit être ajustée), gilet sans manches, ceinturon, un peu de bijoux turquoise et en avant pour la conquête de l’Ouest !

4ème version : classique chic

 

Débardeur Chattawak, chemise Naf-Naf, ceinture Gap, chaussures Minelli

Débardeur Chattawak, chemise Naf-Naf, gilet long La Redoute, ceinture Gap, chaussures Minelli

Autre pièce tendance : le gilet long, à porter ceinturé à la taille pour structurer et féminiser  la silhouette.