Orange is the new quest

Voici revenue la saison des mariages, avec son lot de quêtes existentielles : quelle tenue, avec quels accessoires et surtout quelles chaussures ???

Cette année, nous en comptons 3 – et encore, absents en Juillet, nous en raterons 2 autres -, et comme je me trouvais un peu à court de nouvelles tenues avec les mariages des années précédentes, il me fallait donc repartir en chasse…

J’ai profité des soldes de cet hiver pour faire main basse sur 2 tenues de chez Lenny B, la marque made in France que j’ai découverte avec cette robe-ci. J’hésitais entre une robe bleu marine, sobre et très bien coupée et une combinaison pantalon noire, chic et tendance. Avec un ticket total à 75 € les 2 pièces, je n’ai pas tergiversé longtemps et j’ai embarqué le tout, quitte à me décider plus tard.

Au final, j’ai choisi de porter la robe pour le 1er mariage qui avait lieu mi-Avril, et de l’associer à une veste orange/corail pour la réveiller un peu. Du coup, soit je complétais avec une paire de chaussures bleu marine – solution la plus simple – soit je tentais de trouver des escarpins de la même teinte que la veste –   le truc improbable -.

Mais vous savez que je suis joueuse…

Une amie m’a prêté sa paire de Camper d’un bel orange (oui, je choisis mes amies en fonction de leur pointure ;-)) mais pas tout à fait raccord, j’ai commencé par trouver une paire d’escarpins chez Zara pile poil mais avec une hauteur de talons qui me promettait une entorse à chaque pas (quant à danser avec, c’était inimaginable) et j’ai finalement déniché une paire d’escarpins Minelli en promotion, avec un talon de 6 cm, dans une teinte un chouïa plus foncé.

Entre une paire trop haute en tissu à 19,90 € et une paire tout cuir, en daim, avec un talon tout terrain à 39 €, je n’ai pas hésité une seconde.

Et j’ai bien fait : je les ai portées toute la journée, j’ai dansé avec jusqu’au bout de la nuit des rythmes en musique funky et j’ai même pu les reporter le lendemain sans aucun problème.

 

Robe Lenny B. et escarpins Minelli – collection A/H 2016 soldée –

Headband La Rumeur Blonde – prêté par Biscotte et totalement raccord ! –

Blazer Mango Outlet et pochette en cuir vintage

Et si ça c’est pas du bonheur, on n’en est pas loin 😉

Publicités

OK Corail

Même si je ne suis pas encore en vacances (ce soir !!! ), c’est certainement le cas de beaucoup d’entre vous. C’est pourquoi le blog a adopté son rythme d’été car j’imagine que vous avez autre chose à faire que de traîner sur internet (et vous avez bien raison) !

Je dois dire que je suis bien occupée de mon côté, notamment à trier ce que je vais vendre pour le vide-dressing de la rentrée : j’espère que vous avez bien noté la date dans vos agendas car il va y avoir des affaires de folie ! Rien qu’en ce qui me concerne, j’en suis déjà à 300 pièces listées et ce n’est pas terminé. Et nous serons une quinzaine de vendeuses : je vous laisse imaginer le stock !

Une amie me demandait si avec tout ce tri, il allait me rester des choses à me mettre sur le dos : ce à quoi mon chéri répondrait qu’à son grand regret, encore trop (et sans esprit mal placé en plus ;-)).

Sans reconnaître qu’il a raison (non non non je n’ai pas l’esprit de contradiction), je constate que mes placards bien qu’encore fournis, sont désormais plus aérés et que je peux beaucoup mieux évaluer leur contenu, maintenant qu’ils sont délestés de ce que je ne portais pas ou plus.

J’ai ainsi pu être beaucoup plus pertinente durant les soldes puisque j’avais une bonne vision de ce qui me manquait ou au contraire de ce que j’avais déjà en 4 2 exemplaires !

Robe Oppulence – collection soldée chez Kaktus –

Spartiates Les Tropéziennes dévoilées ici – collection P/E 2014 –

Sac Pourcher vintage, lunettes Barton Perreira

Toute cette longue introduction pour vous présenter ma nouvelle robe, bien pratique pour le bureau avec cette canicule qui se plaît décidément bien à Lyon…

Et même si les photos ne lui rendent pas honneur (parce que canicule = soleil = surexposition = l’ombre est ton amie), il s’agit bien d’un corail, OK ? 😉

Mise-en-bouche

Toute bonne chose ayant une fin, il s’agit maintenant d’aller de l’avant et de se tourner vers l’avenir les nouvelles collections !

Mes envies sont toujours seventies, avec des chemises ajustées à motifs

Chemise Mango et chemise Somewhere (une soudaine envie de rouge …)

mais aussi très romantiques, avec du voile, du nude, de la broderie, du liberty et de la légèreté

Blouses Naf-Naf

Robes Naf-Naf et robe de droite Mango

Et de sportswear en petites touches, simples et confortables (et de grandes jambes élancées aussi mais c’est une autre histoire)

Pulls Mango

Ainsi que de la fameuse petite chemise en jeans, dont la recherche s’avère plus ardue que je ne l’imaginais (j’ai renvoyée celle de la Redoute car trop grande, pas assez cintrée et trop épaisse (à part ça, elle était bien, hein !). On n’a pas la vie facile quand on a des fashion fixettes 😉

Chemise en jeans Somewhere

Depuis quelques temps, une marque dont je reçois le catalogue de nouveautés par je ne sais quel hasard (jamais rien acheté chez eux) me surprend agréablement et me donne furieusement envie d’aller y faire un tour pour de vrai.

De la broderie, de la transparence, du rouge qui claque et des motifs : yummy !

Ce top me ferait presque changer d’avis sur l’imprimé animalier …

Alors soit c’est moi qui ait vieilli (rhôôô ça va, comme tout le monde, hein !), soit c’est la marque qui a pris un sacré coup de jeune.

Alors, vous avez reconnu de quelle enseigne il s’agissait ?

Et sinon, des fashion fixettes en ce début de nouvelle saison ?

 

Soldes d’hiver, round 4

Je trouve enfin un peu de temps en cette fin de week-end ensoleillé, pour vous montrer le reste de mes acquisitions « soldesques » :

L’autre paire de chaussures : des bottes en cuir à la couleur parfaitement raccord avec mon sac Marc Jacobs (from NY :  hiiiiiii !) achetées chez André à – 50 % + – 20% supplémentaire, soit 67 € au lieu de 169 €.

– Un carré de soie très « color block » repéré chez Kookaï en début de saison

– Une ceinture tressée double tour en cuir Monoprix, elle aussi repérée en début de saison

– Une sorte de gilet/robe Comptoir des Cotonniers, dans une matière avec de la laine, qui donne un très joli tombé, et qui se porte donc aussi bien en robe

Robe portefeuille Comptoir des Cotonniers, carré en soie Kookaï, bottes André, ceinture Monoprix

– collections A/H 2010 en soldes –


… Qu’en gilet long, qui calme pour le coup très bien le jaune pétant de ce pantalon en velours patte d’éph vintage, acheté au dernier MMV, et que je n’avais pas eu l’occasion de vous montrer porté.

Robe/gilet Comptoir des Cotonniers, body en modal Monoprix – Collections A/H 2010 soldées

Pantalon vintage, ceinture Gap, compensées Clarks, foulard Mango – anciennes collections

Les soldes s’achèvent Mercredi, le match aura été serré mais le dernier round (celui avec les très bonnes affaires dedans) sera déterminant ! Suite et fin donc au prochain épisode : quel suspens insoutenable ! 😉

Look du jour d’avant #2

Cette robe est une jolie surprise et confirme qu’il faut toujours essayer avant de juger.

Trouvée chez Etam, boutique dans laquelle je n’étais pas retournée depuis un moment, elle m’a fait de l’oeil  (enfin son prix : 12 €) alors que je cherchais justement une robe, mais blanche (rassurez-moi, il vous est déjà arrivé à vous aussi de rentrer dans une boutique sans idée précise pour une chose en particulier et de ressortir avec plein de choses dont vous n’aviez pas besoin tout autre chose ?).

Robe Etam, BO Bala Boosté, manchette Mango (collections plus pour très longtemps soldées)

Sandales compensées Gee Wawa (from NY !!!)

Une fois enfilée, mon impression s’est confirmée : la découpe du haut (remarquez comme elle donne l’impression que j’ai des seins souligne joliment la poitrine), la fluidité du tissu, la longueur idéale pour faire croire que j’ai de grandes jambes élancées ne pas tasser et surtout ce côté chic mais sobre qui fait qu’elle se suffit à elle-même, avec juste quelques bijoux dorés.

BO Bala Boosté soldées à 2,90 € aux Galeries Lafayette

Manchette pistée chez Mango jusqu’à la 3ème démarque soit 71 % de réduction (oui, je suis sérieusement atteinte)

Cela aurait été dommage de s’en priver, non ? Et puis le blanc, c’est salissant… 😉

Crédit photos P’tit Frère

Look du jour d’avant

Excusez le retard dans les posts pour cause de canicule / boulot / apéros / dodo

(plusieurs réponses possibles).

Je reviens donc très vite pour vous dévoiler le contenu de mes sacs, sachant qu’entre temps ce sont rajoutés des sacs Mango, Somewhere, Gap et Zara et que cela n’est pas fini puisque commencent les 3èmes voire dernières démarques !

Pour vous faire patienter, voici mon look d’hier, ou comment porter la robe bustier sans être too much car je ne sais pas vous, mais moi j’ai du mal à dénuder mes épaules lorsque je ne suis pas en vacances ou de sortie.

Robe bustier Paul & Joe Sister (cadeau Biba de l’an dernier)

Veston Mango et spartiates Somewhere (collection actuellement soldée)

Ceinture Monoprix, besace Edéis (La Redoute), bracelets Bala Boosté, lunettes Anne et Valentin

Crédit photo P’tit Frère

Bon 14 Juillet !

The Famous little black dress

Je me suis donc amusée à aller voir dans ma garde-robe si les « must-have » de la saison y étaient (toujours dans l’optique DD et restriction shoppinguesque-en-vue-du-très prochain-voyage-à-NY-hiiiiiii) et comment je pouvais les associer à ma PRN ou LBD in english (faut que je practice my anglais for NY (hiiii !))

Ben des must-have ou ersatz, j’en ai, et certains depuis bien plus d’une décennie (ou quand je me rends compte que plus le temps passe, plus la proportion de ma penderie pouvant être considérée comme vintage augmente et que je ne suis pas sûre de trouver ça génial : groumpf).

Et ‘scusez les photos pourries mais avec cette magnifique luminosité, c’est vraiment rude d’arriver à faire quelque chose de correct.

Alors tout d’abord, le denim avec la chemise en jeans (cru 1998)

chemise en jeans Levi's, foulard et ceinture vintage, bottines Mosquitos

Et l’incontournable veste en jeans (cru 2001)

Veste en jeans Zara Kid's, foulard vintage, Doc Marten's

Le  gilet boyish à chevrons et les godillots (les deux, cru 1998)

Gilet d'homme à chevrons Gap, foulard vintage, bottines (ou "godillots") Elisabeth Stuart

The army spirit avec la veste militaire (cru 1999) et les pseudo-rangers d’été (cru 1997)

Veste kaki H&M, foulard Athé Vanessa Bruno, ceinture vintage, bottillons Camper

Et il y a encore bien d’autres possibilités ! Alors, à vos penderies pour essayer de faire twister vos basiques avec l’existant et n’allez dépenser vos sous qu’après !

Si l’exercice vous a plu, vous trouverez une façon différente de porter la petite robe noire par jour sur the uniform project : chouette idée pour un chouette projet.

La fameuse petite robe noire

Ayant recueilli son petit quota de voix lors des MTV’s Awards,  je me devais donc de vous la montrer, en situation.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, je n’en avais pas…

Et pourtant, elle rend bien des services,  se suffisant à elle-même

Petite robe noire Gap, salomés Texto

ou agrémentée d’une petite ceinture

ceinture obi Bash

Accompagnée d’un grand gilet, elle s’invite dans notre quotidien, en version cool grâce au contraste des matières

Gilet Kookaï, écharpe Athé Vanessa Bruno, boots André

En version working girl trendy avec une veste rayée et des mocassins (hé hé)

Veste rayée Mexx, mocassins Besson Chaussures, sautoir Etam

Force est de constater qu’elle se marie très bien avec le gris, qui la réveille en douceur

Gilet long Edéis La Redoute, ceinture Etam, boots Zadig&Voltaire, bracelets Bala Boosté

Mais le camel n’est pas en reste non plus

Blouson en daim vintage, bottes Barbara Bui vintage, sautoir Réserve Naturelle

La suite très vite, associée aux « must-have » de la saison.

La garde-robe de G.

La semaine dernière, je suis allée faire un tour dans la garde-robe de G.

Maman de deux jeunes enfants, et fan de shopping, G. a un dressing plutôt bien fourni (une pièce rien que pour ses fringues, si c’est pas le rêve, ça) mais souhaite connaître les coupes qui lui conviennent et avoir des idées d’associations pour booster son look. Recherchant l’originalité tout en conservant un aspect pratique, G. n’a pas envie de passer des heures à trouver sa tenue et veut se démarquer tout en s’inspirant des tendances.

Enfin, elle avoue rencontrer un problème pour assortir ses chaussures  à ses tenues.

G mesure 1 m 62 et a des jambes longues au regard de son buste plutôt court et une taille semi-marquée. Elle a le choix entre accentuer cette impression comme ici en portant son haut dans son pantalon et ainsi souligner sa taille …

haut-rentré

… ou de ré-équilibrer le rapport buste / jambes en portant sa tunique à l’extérieur du pantalon et de la ceinturer un peu plus bas que sa taille, juste au-dessus des hanches.

ceinturé

G. aime beaucoup les pantacourts,  mais a un souci pour les assortir avec des chaussures. Comme elle a une magnifique paire de Docs, voici une façon toute trouvée de les actualiser. Une chemise blanche est LE basique à avoir dans son dressing : celle de G. est un peu courte mais la porter ainsi avec un pull en V donne un côté chic /cool intéressant, surtout avec le contraste pantalon à carreaux / Docs.

Docs

Je précise que le pantalon 7/8 (qui s’arrête juste au-dessus de la cheville) est à privilégier au pantacourt pour cet hiver.

2 leggings noir et marron n’ont jamais été portés : nous leur avons trouvé plein de raisons de se faire bien voir.

Ici, bien que la robe soit marron, elle se remarque beaucoup plus portée avec le legging noir. Avec le marron, elle passerait un peu inaperçue car trop ton sur ton.

leggingG. a acheté en VP une paire de bottes plates beiges et se demande avec quoi les porter. Cette petite robe à carreaux, associée à un legging, prend ainsi toute sa dimension 60’s mais reste actuelle avec la modernité de la veste en cuir ou de l’indispensable veste en jeans. Portée avec un pull coordonné, la robe se prend pour une petite jupe et gagne en coolitude.

bottes-et-robe

Au passage, petit conseil pour votre dressing : si vous ne faites pas de roulement vêtements d’hiver/vêtements d’été, mettez à portée de vue les vêtements de la saison en cours, vous n’en trouverez que plus vite votre bonheur. A ce sujet, je suis assez adepte du « y a plus de saison ma pauv’dame » et conserve débardeurs et tee-shirts à manches courtes en hiver, pour jouer sur les superpositions. Ce que je qualifie de vêtements d’été, ce sont les pièces qui par leur matière (comme le lin par exemple) ou leur rôle (robe de plage) ne pourront pas être portées du tout l’hiver.

Ainsi, regardez les looks que nous avons composé avec une petite tunique à manches courtes (Promod si mes souvenirs sont bons) : trop courte pour être portée en robe, mais avec un legging et le sous-pull coordonné, la voilà embauchée pour l’hiver.

tunique-et-legging

Ce que je constate, c’est bien que pleine, la garde-robe de G manque de vrais pantalons adaptés à sa morphologie et de chaussures basses.

Rendez-vous est pris pour un accompagnement shopping : affaires à suivre !

Fin de soldes modesques

Me voilà partie à la conquête de l’Ouest avec ma petite famille : les posts vont donc se faire plus rares, vacances obligent !

Mais je ne résiste pas à l’envie de vous montrer mes derniers forfaits soldesques : j’ai profité des toutes dernières soldes et des prix imbattables pour craquer pour des articles qui vont rester dans l’air du temps au moins encore une saison : liberty, sarouel et carreaux.

Après avoir pris soin d’éplucher revues et catalogues, de faire un petit tour en boutiques pour m’imprégner de la nouvelle collection, j’ai pu jeter mon dévolu sur ces articles (- 50 à – 75 %), que je vais pouvoir continuer à porter cet automne, associés à des bottes, des gilets :

Tunique et sarouel Naf-Naf, top Kookaï, robe Zara

Tunique et sarouel Naf-Naf, top Kookaï, robe Zara

Oui, vous avez bien vu, j’ai acheté un sarouel…

Il y a un an, je criais sur tous les toits que cela ne passerait pas par moi, que c’était horriblement laid et que jamais on ne m’y prendrait. Il y a 6 mois, j’ai vu une magnifique pub pour une combi-sarouel Stefanel qui m’a fait me dire « pourquoi pas, quand on est mannequin ». Et puis le prix de celui-ci (7 €) m’a poussé à l’essayer et je suis sortie de la cabine convaincue : le sarouel, c’est nickel !

Comme quoi, en période de soldes, la règle, c’est qu’il n’y a plus de règles 😉