Un petit dernier


Vite vite vite avant que le printemps n’arrive :  voici un dernier look d’hiver #onycroit !

L’un de mes rares achats durant les dernières soldes  aura été ce basique indispensable, incontournable, indémodable et indétrônable de cet hiver interminable : j’ai nommé le pull en cachemire !

Depuis l’automne, je me disais qu’il me manquait un exemplaire noir, tout simple, pour aller avec tout.

Je pensais profiter des soldes pour le trouver mais ce sont rarement les pièces basiques qui sont soldées et ma quête a duré un petit moment.

Finalement c’est chez Uniqlo que je l’ai déniché, profitant non pas des soldes mais d’une promotion à 59,90 au lieu de 79,90 € : c’est toujours ça de pris !

Il est assez ajusté, comme je le voulais et surtout, il est CHAUD tout en étant fin.

Alors c’est sûr que noir, ce n’est pas la plus folle des couleurs mais il suffit de lui ajouter un petit ras de cou un peu original et le tour est joué ! Ici il s’agit du collier que j’avais modifié dans cet article.

J’ai choisi de jouer avec les codes de l’uniforme : duffle-coat, chemise oxford, jupe grise pour un côté un peu british. On s’amuse comme on peut en attendant le printemps 😉

Duffle coat Zara (2014) vu , jupe Diab’less (2014) portée ici et bottes Jonak (2014) archivues – anciennes collections soldées –

Chemise et étole en laine présentée ici – seconde main –

Pull en cachemire – Uniqlo –

Collants Wolford

 

 

Publicités

Coup de soleil

Rien ne vaut une pièce d’une couleur éclatante pour réveiller une tenue.Vous savez que j’ai une affection particulière pour le jaune et particulièrement quand il est associé à du gris.

Veste Zara – collection P/E 2015 soldée – , blouse et jupe Uniqlo – collection actuelle –

Cardigan La Redoute – ancienne collection soldée déjà vu ici – Chèche BeckSonderGard – porté ici

Desert boots COS – collection A/H 2014 vus – Sac Nat&Nin – mon seul achat du vide-dressing

Lunettes Pierre Eyewear déjà vues ici

C’est une couleur qui éclaire et booste une tenue à elle seule. J’ai longtemps porté un manteau jaune, à l’époque – pas si lointaine – où on ne se prenait pas encore en photo pour immortaliser ses tenues, mais croyez-moi sur parole, il me permettait de passer l’hiver avec un rayon de soleil en permanence sur moi.

 

Avec le temps de ces derniers jours, ce blazer, porté comme veste d’extérieure, a bien joué son rôle de booster de moral. Il me suffisait de lui jeter un oeil pour être requinquée.

 

Admirez comme je suis requinquée 😉

Au final, ce que j’aime dans ce look, c’est le contraste apporté par la veste et le sac, qui tranchent avec le noir, blanc et gris du reste de la tenue.

Quand je suis requinquée, je tourne sur moi-même

Tenue qui au passage est un concentré de ce que j’apprécie depuis quelques temps : des coupes plutôt basiques et confortables mais aux détails qui font la différence.

Cette jupe, c’est une très chouette trouvaille de chez Uniqlo : elle est en jersey tube, moulante et douce mais avec des pinces à la taille et une fente dans le dos, qui me font dire qu’elle rejoint directement mes basiques sans aucune hésitation. Elle a remplacée ma jupe noire Gap, portée ici, que j’ai vendue lors du vide-dressing pour cause de taille trop grande.

La  blouse vient également de chez Uniqlo, elle est très agréable à porter (et à entretenir car très facile à repasser), dans une coupe un peu plus ample que celle que j’ai l’habitude de porter, et des finitions plutôt soignées.

 

Quant au cardigan, c’est surtout sa matière 100 % laine qui constitue son atout majeur par les températures actuelles !

 

Mais en vraie blogueuse de l’extrême, je reste stoïque et souriante face au froid : j’espère que vous appréciez mon dévouement et mon professionnalisme 😉

Montrer patte blanche

La basket blanche et sobre, type Converse, Vans ou même Stan Smith (même si un peu trop mainstream à mon goût), je trouve que ça rehausse bien une tenue, qu’elle soit casual ou plus chic.

Comme j’ai déjà pas mal de Converses à mon actif (hum) et que dans mon boulot, le côté « bizarre de porter des baskets avec un blaser » prend vite le pas sur le côté « whouaou, des baskets avec un blaser, trop tendance », je me suis laissée tenter par ces drôles de spécimens, tout droit sortis d’un épisode de Star Strek (dixit mon homme qui les a validés).

Chaussures indéfinissables Zara – collection P/E 2015 soldée –

Tee-shirt marinière Pablo de Gérard Darel – cadeau du Marie-Claire d’Août –

Blazer Zara et jeans Gap – très anciennes collections déjà vu et ici

Sac Marc Jacobs – from NY : hiii (tiens, je mets moins de « i », ça doit être l’enthousiasme qui retombe après 5 ans ;-))

Collier COS – collection actuelle – et montre Timex – déjà portée ici

Lunettes Anne et Valentin 

Pour la modique somme de 19 €, j’ai des chaussures en cuir qui combinent Vans, baskets blanches, chelsea boots et confort, et qui en plus donnent l’impression que je débarque du futur : elle est pas belle, la vie ? 😉

Pourvu que ça dure !

Je parlais lors de mon dernier post d’enseignes improbables et je me souviens d’un article où je vous demandais de trouver la provenance de mes boots à talon.

Je ne sais pas si ce blazer va connaître le même sort (l’intro sur des chaussures que je ne vous montre même pas pour finalement parler d’un blazer, c’est tout moi) mais il vient lui aussi de Carrefour et m’a coûté 29,99 €.

Veste Tex – collection actuelle – , tee-shirt Uniqlo – collection récurrente – et pantalon Zara déjà vu  – collection P/E 2011 –

Trench Gap, sac André, ceinture Etam – anciennes collections soldées –

Bottines Bally vintage portées ici

Pour une veste bien coupée et originale, moi je dis banco ! Elle me fait penser à mon blazer Zara qui avait dû coûter approximativement le même prix et qui aura tenu quasiment 5 ans sans souci et que j’avoue encore porter malgré l’arrivée de son remplaçant.

Mis à part Monoprix, il est rare que j’achète des vêtements en grande surface, ni pour moi ni pour les filles. Non par snobisme mais tout simplement parce que quand j’achète du détergent ou des tablettes pour lave-vaisselle, mon cerveau mono-objectif n’est pas configuré pour se mettre en mode shopping fringues. Ce blazer (et ces boots) sont bien la preuve qu’il faut savoir ouvrir son esprit 😉

Finalement, ce n’est pas tant le prix qu’on met dans des vêtements qui détermine leur « rentabilité » mais la fréquence dans le port et leur « durabilité », quelle que soit la marque.

Combien de fois ai-je entendu « pour une marque, ce xxx n’a aucune tenue » ou « vu le prix que je l’ai payé, j’espérais qu’il allait durer » ou à l’inverse, « pour x €, il ne faut pas trop en demander » ou « ça vient de chez X&X donc c’est pas fait pour durer non plus ».

Alors qu’au final, quand j’étudie ma garde-robe et les pièces que je porte le plus souvent, je constate que ce ne sont pas toujours les plus chères qui sont le plus rentabilisées ni les plus haut de gamme qui résistent le mieux au temps.

Je me souviens d’une paire de bottines Manfield dont la semelle s’était décrochée après 2 semaines. J’étais étudiante à l’époque et cela m’avait désolée, persuadée que j’étais de la durabilité de mon « investissement ». A contrario, j’ai toujours une veste militaire H&M que je porte sans relâche depuis plus de 15 ans.

Mix and match d’imprimés : attention les yeux !

Rien que dans cette tenue, entre le trench Gap qui fête ses 10 ans cette année et cette ceinture Etam qui doit avoir bien 7 ans d’âge, et que j’ai achetés tous les 2 en soldes, on ne peut pas dire qu’il y ait une corrélation entre le prix d’achat / la marque et la longévité du produit.

Ce qui a joué en leur faveur, c’est non seulement leur côté « basique intemporel » mais aussi la persistance de mon engouement pour eux. Je ne me suis pas « lassée » comme on peut l’être parfois.

Seul l’avenir me dira si je porterai encore cette veste dans 5 ans… Car après 4 années de port intensif, les fameuses bottines sont au bout du rouleau ! « En même temps, pour 40 €, il fallait s’y attendre » 😉

Rien à voir

Cela faisait quelque temps que je cherchais un manteau un peu plus léger que mon éternelle parka et plus casual que celui-ci. C’est en voyant cet article chez Frieda que je me suis dit qu’un duffle-coat pourrait tout à fait remplir cette fonction. C’est donc avec ravissement que j’ai mis la main sur celui-ci, contenant 70 % de laine et soldé à 39,99 € au lieu de 139,99 €. A ce prix-là, j’aurais eu tort de m’en priver, non ?

Duffle-coat Zara ouvertAvec des poches ventrales en plus (je ne vous avais jamais parlé de ma passion pour les poches ventrales ?) !

Et avec ce printemps bien en avance, il convient tout à fait aux températures un peu plus fraîches du matin et du soir.

Pull MonoprixQuant au pull, vous conviendrez qu’il n’a RIEN A VOIR avec celui que je vous montrais ici ;-).

J’avoue, j’ai longuement hésité entre les deux pour finalement les embarquer  en me disant que je laisserai l’Homme trancher, quitte à ramener celui qui n’aurait pas retenu ses faveurs.

Et bien figurez-vous que c’est lui qui m’a dit de garder les deux : avec une telle validation, je ne pouvais que succomber !

 

Détails pull Monoprix

Duffle-coat Zara, pull Monoprix – collection soldée A/H 2013-2014 –

Boots Somewhere déjà vues et chemise Levi’s présentée ici

Pantalon H&M – vu ici – et sac Marc by Marc Jacobs – from NY (hiiii)

Col American Apparel porté , lunettes Anne et Valentin et vernis Sephora

Merci à Biscotte pour les photos !

Outre le fait que ce jour-là est à marquer d’une pierre blanche (j’attends encore celui où il m’incitera à acheter des chaussures – hors de ski s’entend -), le rendu est vraiment différent (si si, je vous assure) en terme de maille et de coupe : rien à voir donc ;-).

Je vous souhaite un excellent week-end et vous dis à très vite pour du concours (et du beau).

Tête d’Or

Tee-shirt Grain de MaliceEn bonne lyonnaise que je suis, difficile d’appeler cet article autrement, même si les photos ont été prises dans le 1er arrondissement !

Je vous présente ici une tenue pour le bureau adaptée au climat actuel par chez nous, à savoir frisquet le matin et parfois bien chaud l’après-midi (et on ne va pas s’en plaindre).

Tête d'Or

Blazer Zara, slim New Look et sac André – anciennes collections et déjà vus de nombreuses fois sur ce blog –

Boots Jonak et tee-shirt Grain de malice – collections soldées P/E 2013 –

Ceinture Longchamp vintage, lunettes Anne et Valentin

Keffieh et créoles – cadeaux d’anniversaire : merci Sophie et l’Homme –

Quelques nouveautés par ici, avec mes nouvelles bottines Jonak que j’adore (comme toutes les autres me direz-vous), guettées pendant les soldes et pour lesquelles j’ai pu bénéficier d’un -30%. A la recherche d’une paire pour remplacer celles-ci, je suis ravie de mon acquisition : elles vont revenir souvent par ici, c’est certain !

 

Alors, ce tee-shirt qui a donné son titre à ce post, vient tout juste de rejoindre ma garde-robe, et provient d’une enseigne que je ne connaissais pas : Grain de Malice.

 

Un tout petit prix (7 €) pour du 100% lin, une coupe agréable et un graphisme qui m’a bien plu, pour rester dans la veine du doré que j’aime bien porter en ce moment.

Pour le reste, vous reconnaissez mes basiques : blazer noir (pour qui je cherche un remplaçant car il commence à fatiguer) et slim New Look.

Tenue sans keffieh

Bon mercredi au soleil à vous !

Le Georgette, c’est trop chouette et le vert d’eau, c’est trop beau !

Oui, je reviens de vacances et oui, je suis très inspirée pour les titres ;-).

Petit article décalé puisque je me suis rendue au Georgette courant Juillet, mais avec les vacances, j’ai préféré attendre un peu avant de poster mon article.

Cela faisait un petit moment que je voulais m’y rendre et j’étais impatiente de goûter cette cuisine du marché à l’esprit ardéchois, à deux pas des berges et de la Guillotière. Je n’ai pas été déçue car l’accueil est chaleureux et les plats simples et goûteux.  Vous trouverez toute l’actualité du Georgette ici.

Avec Biscotte, on a complètement craqué pour ce décor rétro et épuré et Julien, le maître des lieux, nous a gentiment autorisées à faire une petite séance de photos improvisée.

IMG_7748

Veste militaire H&M – 14 ans d’âge -, lunettes Barton Pereira,

Jeans Zara et débardeur Monoprix – collection P/E 2013 soldée –

Chaussures, ceinture, montre et bijoux vintage, BO Bala Boosté – ancienne collection –

Vernis Mavala et top coat Sephora

Il se trouve qu’avec mon nouveau jean couleur vert d’eau, j’étais totalement raccord avec les tableaux de Georgette, et ça, c’était de la pipette qu’on ne pouvait décemment pas laisser passer.

Dans la série « je fais n’importe quoi pendant les soldes », j’ai encore enfreint mes principes avec ce pantalon, soldé à 22 € au lieu de 29 #Zaraetsessoldesridicules MAIS comme vous savez qu’il est extrêmement difficile de trouver un pantalon qui passe le test du « il me grossit »/ »ça plisse »/ »ça baille »/ »ça va pas » et que celui-ci convenait à peu près, et bien voilà, je l’avoue, j’ai craqué.

IMG_7745

Je sais, je vous déçois …

Et quand je vous raconterai que j’ai même acheté un pantalon pas soldé pendant les soldes, je vous autoriserai à me jeter des pierres mais je vais attendre encore un peu.

Mais quand vous saurez que ce débardeur pailleté fait partie des tout petits prix de chez Monoprix (5 € si mes souvenirs sont bons) et que mes chaussures de Cendrillon (dixit les Soeurs) ont été dénichées à la brocante Jean Jaurès (en même temps que la ceinture) pour 5 € aussi, vous m’accordez l’absolution ?

IMG_7753

Quand je les ai vues, sagement posées sur leur boîte d’origine (Paul, chausseur à Lyon), jaunie par les années, j’ai prié pour qu’elles soient à ma taille. Quand j’ai glissé mon pied dedans, j’ai eu l’impression d’être Cendrillon (encore elle) retrouvant sa pantoufle de vair. Et la vieille dame qui les vendait de me dire que c’était ses chaussures de bal de quand elle avait 20 ans … (Cendrillon, je vous dis).

Bon par contre, je suis loin d’être comme dans des pantoufles dedans, hein, faut pas exagérer non plus mais bon, n’est pas Cendrillon qui veut ;-).

Vitaminée

C’est exactement ce que j’ai pensé en regardant ces photos et c’est parfaitement l’effet que cela m’a fait de porter cette tenue.

Allez les verts

Un peu de nouveautés du coup #soldesd’étéobligent mais que des pièces que je suis sûre de reporter à la mi-saison, voire cet hiver, et que je cherchais depuis un petit moment.

Je voulais trouver un top du même vert que cette robe, non pas que je soutienne particulièrement l’ASSE – malgré la fameuse phrase « la neige dorée tombe sur les Verts » dont je vous parlais – (quoique je n’ai rien contre l’ASSE non plus #penseràtousseslecteursstephanois) MAIS j’aime tout simplement beaucoup cette teinte.

Top Zara, jupe Monoprix – collections soldées P/E 2013 –

Sandales Somewhere – déjà vues dernièrement – , sac André – 8 ans d’âge

Lunettes de soleil Barton Pereira, vernis Clinique, bracelet jesaisplus

Et je suis tombée sur ce pull en lin, très léger et fin, chez Zara, soldé à 9,90 € au lieu de 39,90 € : difficile de ne pas céder, d’autant plus que sa coupe est vraiment originale.

Petite pose très naturelle afin de vous faire admirer cette trop chouette coupe

#blogueusedel’extrême#peurduridiculeOFF

Quant à la petite jupe noire à – 50 % (soit 15 €) chez Monoprix, elle fait partie des basiques à avoir dans sa garde-robe et que je n’avais pas (en tout cas dans cette matière, ni cette forme, ni cette longueur #mauvaisfoiON).

Allez, pour me rattraper, je vous promets plein de looks avec elle à la rentrée pour vous prouver qu’elle était indispensable à mon dressing !

Détails jupe et pull

Enfin, ce vernis de chez Clinique que l’on m’a offert, m’a un peu effrayée à la pose par son côté très « rose Barbie » mais au final, il s’accorde super bien à la tenue (et à quelques autres que je vous montrerai bientôt) et annonce bien l’arrivée imminente des vacances !!!!

En attendant, je vous souhaite une bonne semaine … Vitaminée !

Tout n’est que prétexte

Je viens de craquer pour ce petit haut en soie de chez Kookaï, tout léger et adorable avec toutes ses couleurs pastels (qui me font penser à celles du Rainbow Cake de l’anniversaire de Grande Soeur !).

Tenue short de face

 

En soldes, il est rare que j’achète un article qui affiche « seulement » un petit -30% mais j’avoue que son graphisme et sa coupe (un peu comme celui-ci)ont eu raison de mes principes. Parce qu’il est en soie quand même. Et puis si j’attends trop, il n’y aura plus ma taille… Bref, tout l’inverse de ce que je fais d’habitude quoi …

 

 

épaule

Top en soie Kookaï (collection P/E 2013 actuellement soldée),

bijoux perso  et chinés

Associé à mon short Zara que je suis ravie de pouvoir – enfin – ressortir,  il est tout à fait adapté aux températures actuelles et je pense pouvoir le porter également en mi-saison.

 

Sandales Somewhere

Ceinture Sessùn (soldes P/E 2012) et sandales Somewhere (déjà vues ), vernis Deborah et top coat Sephora

Et puis il va tellement bien avec ma ceinture et mes sandales jaunes !

Comment ça, tout n’est que prétexte ? 😉

Something blue, something old

Avec mon déménagement professionnel dans Lyon intra-muros (pour mon plus grand bonheur) s’achève 2 ans de shootings dans un cadre bucolique. Vous ne devriez donc plus voir de looks dans un cadre boisé comme ici, ou encore ici ou tout du moins de façon aussi récurrente qu’avant !

Je commence donc cette nouvelle ère avec mon look de vendredi dernier, où mon envie de friday wear a  été freinée par des contraintes de rendez-vous professionnels.
Du coup j’ai mixé des pièces cools avec d’autres plus chics pour un résultat qui me correspond bien.

Veste blanche

Mon fameux blazer blanc est ici associé à un débardeur déniché chez Zara à 2 € (vive les fins de soldes !) il y a de ça déjà plusieurs années, et qui en taille M assume bien son côté loose.

J’étrenne également mes escarpins vintage Valentino dégottés à ma dernière vente privée et dont j’adore la découpe, très épurée et rétro. A peine 30 € pour une paire de chaussures vintage de marque, c’est une affaire que je ne pouvais décemment pas laisser passer ;-).

Escarpins Valentino vintage

La seule nouveauté dans mon dressing, et qui n’en n’est pas vraiment une, c’est la ceinture en cuir que j’ai achetée 2 € à la Brocante de l’avenue Jean Jaurès, début Juin (et oui, cela devient une habitude chez moi, d’acheter des ceintures à 2 € sur les vide-greniers du 7ème).

Blazer Mango (déjà vu ), jeans New Look – ancienne collection -, débardeur en lin Zara – vieux -,

 Escarpins Valentino vintage, ceinture en cuir chinée

Collier masque Noémie Pichon, bracelets chinés, lunettes Anne et Valentin

C’est finalement encore un look 100% recyclé que je vous présente là, ce qui n’est pas pour me déplaire !